Affiche_Expo_Photo_Officielle_mini

Il y a de ces histoires humaines magnifiques dont on ne sait plus comment elles ont commencé…

‘Silence Must Be Heard’, l’une des conséquences de ces rencontres riches faites ces derniers mois, ces dernières années…

Ce projet est le résultat de mon envie de préserver la liberté d’inventer ma vie…

6 rencontres…

1 histoire

1 expo Photos dont la qualité était au RDV 8 mois après le début du projet.
Durant la rédaction de ces lignes, il est certain que j’oublierai un certain nombre d’anecdotes, de faits marquants
de ces mois passés à préparer cet événement.

Nkorozai, Serge Ramelli, Stéphane Rey Gorrez, Elodie Vermeil, Michel Rajkovic et Boris Wilensky… ce sont leurs noms…

Photographes de talent, rencontres riches avec chacune de ces personnalités qui ne se connaissaient pas…

Le seul souvenir que j’ai concernant le début de ce projet est qu’un jour…

j’ai eut envie de le faire…
et je l’ai fait…Grâce à Dieu.

6 noms,

6 artistes,

6 identités,

6 talents,

6 univers.

C’est par mail ou par téléphone il y a plusieurs mois que je décidais de leur proposer cette aventure….

“Je prépare une expo, pour sensibiliser les gens sur l’action de l’association HALTE SIDA, est ce que ça t’intéresse ?”…

ils n’ont pas réfléchi longtemps avant de dire oui….

Leur envie d’y participer a été le premier moteur de cette initiative, le catalyseur de l’énergie que j’y ai consacré…

Aucune expérience sur le sujet…juste une grande motivation et une envie de faire.

La première étape était de trouver une salle dans Paris.
Je savais exactement à quelle période je souhaitais faire l’expo: durant la journée mondiale des orphelins du sida le 7 Mai.

Plusieurs recherches sur Internet, plusieurs demandes de conseils auprès des artistes que je connaissais…

Plusieurs visites et le coup de cœur a été pour une salle de 210 mètres carré dans le 11è arrondissement au Kiron Espace.

Mur blanc, parquet, ma visite de cette salle était durant une expo de tableaux, ce qui m’a permis de mieux apprécier et d’imaginer la disposition future des photos.

il y avait différents formats, différentes dimensions, mais j avais pu compter entre 40 et 50 oeuvres sur les murs ce qui me rassurait.

Du fait du nombre important de photographes, l’une de mes priorités était que chacun puisse créer son univers en exposant un nombre suffisant de photos.

Près de 300 euros le cout de location à la journée, je décidais de la réserver pour 10 jours consécutifs en englobant ainsi 2 week ends sachant que le 7 Mai 2010 tombait un vendredi. 300 euros…
aucun de sponsor au moment ou je prends cette décision…
peu importe…

J’ai la possibilité de réaliser une expo au moins une fois dans ma vie, une expo de qualité, qui me permettrait de délivrer mon message sur Halte Sida de manière différente de celle beaucoup d’associations…

300 euros x 10…aucun sponsor à ce jour…peu importe…je fonce… pas besoin, ni envie de réfléchir trop longtemps… il me restait 8 mois pour en trouver.

La salle réservée, la prochaine étape était de tous les réunir.

Réunir ces 5 talents car le 6ème, Elodie, vivait à l’étranger.

Fin d’année 2009…Octobre ou Novembre…

Diner au Lucernaire, près de Montparnasse là ou Michel exposait ses photos.

Je suis le premier au resto… ils arrivent, un par un…

Je les observe, chacun d’entre eux.

Sourires timides, gestes hésitants, artistes et professionels aux univers différents… je tentais de mettre chacun d’entre eux à l’aise.

Le cadre est convivial, il y a un théatre à coté, l’expo de Michel au premier étage qu’il présente aux 2 premiers arrivés qui étaient Nkorozai et Boris Wilensky.

Puis Serge arrive, et enfin Stéphane. ça y est, les 5 sont là, observateurs, je présente les uns aux autres.

Je distribue à chacun la brochure de HALTE SIDA avant de commencer à prendre la parole.

L’objectif premier était le soutien de l’association et il était donc nécessaire pour moi de définir le périmètre de cette initiative dès le début. Jus d’orange à table, pas d’alcool… mon speech commence.

Ils m’écoutent, sont attentifs, me posent quelques questions, très peu …car ma présentation sur l’association et mon objectif sont carrés, clairs pour tous.

Je résume ma rencontre avec chacun d’entre eux, j’explique pourquoi j’ai embarqué chacun d’entre eux dans cette aventure…

L’atmosphère se détend, ça sourit…je les emmène à Pointe Noire à travers mon discours, ils se sentent plus à l’aise…

Ma présentation s’achève au bout de 5/10 minutes et je leur laisse la parole… chacun se présente, de manière brève, puis vint le seul sujet commun qui pouvait donner envie à chacun d’entre eux de s’exprimer alors qu’ils ne se connaissaient pas…:

La photo et surtout les techniques employées…

ça y est..

pendant 10 minutes, j étais déconnectée, 10 minutes à entendre des termes qui m’échappaient complètement..

10 minutes à voir des grands garçons qui prenaient plaisir à échanger sur leur passion…
ça y est, j esquisse un sourire, car j’ai réussi…

J’ai réussi à réunir des personnes qui parviennent à s’entendre et surtout qui passent un bon moment…

Chacun parle de son expérience, son univers

Michel et son noir et blanc,

Serge et son HDR

Boris et ses portraits,

Nkorozai et sa recherche de style

Stéphane et son graphisme

ça rigole, ça taquine, ça échange…les langues se délient, la timidité de certain n’est plus perceptible.

Les photographes me proposent d’offrir 50% des bénéfices des ventes des photos à l’association ce qui est noble de leur part.

C’est officiel, à l’issu de cette soirée, le coup d’envoi est donné.

Puis la machine s’emballe au fil des semaines.

Elle s’emballe de manière positive, mon envie de réaliser une expo de qualité m’emmène vers des lieux, me fait réunir des énergies positives qui seront impliquées directement ou indirectement dans la réussite de projet.

Des rencontres, des musiques, des atmosphères..tout ce qui concerne la préparation de cette expo me permet d’etre le témoin privilégié d’une aventure humaine en train de s’écrire.

Concernant la musique, c est la découverte de l’année faite grâce à H2H2, qui m accompagne quotidiennement durant ces mois : Bliss.

Bliss m’inspire, Bliss me donne des idées, Bliss me permet de m’évader.

C’est dans ces moments de sérénité que j’ai pu trouver le titre de l’expo. Après une longue réflexion,
cette expo ne pouvait pas s’appeler autrement que “Silence Must Be Heard”.

Le titre trouvé, un talent important, dans l’ombre et pourtant constamment présent, m’aide à écrire la suite de cette aventure.

Ce talent, Stephanie, réalise l’affiche…. Je connaissais ses talents de graphiste et mon mot d’ordre était simple…”Steph, tu as carte blanche, tu fais comme tu as envie, je te fais confiance à 200%” voilà le résultat.

Affiche_Expo_Photo_Officielle_mini

Une magnifique affiche qui mettait tout le monde d’accord. Mais comme cette machine caractérisée par l’engouement des uns et des autres, continuait à s’emballer,un catalogue vient compléter l’affiche officielle.

36 pages, avec une présentation de HALTE SIDA, du parrainage, notre projet de construction de centre d’accueil, des biographies et des photos des artistes.

Par inexpérience, je voulais le donner gratuitement aux visiteurs. Michel m’a vite fait part de la valeur d’un tel support et que ce genre de catalogue ne s’offrait pas mais se vendait.

Car c’est un bout de l’artiste, un prolongement de ses oeuvres. après une réflexion et des débats nombreux, 20 euros, c est le prix qui aura été finalement fixé pour ce catalogue absolument magnifique.

La vente de ces catalogues permettrait de continuer la construction du centre d’accueil à Pointe Noire.

Couverture Catalogue Expo Silence Must be Heard mini

Les mois passent…

Le jour J approche…

je deviens de plus en plus impatient.

Je souhaite 2 événements : Le vernissage pour les familles et amis des photographes le jeudi 6 Mai après la pose des photos, Une soirée, plus ouverte au public le samedi 8 Mai.

Le Mois de mai approche à grand pas…

Je me renseigne auprès d’imprimeurs de qualités car je souhaitais que le catalogue se rapproche de la perfection.

1000 exemplaires à imprimer…

J’en voulais trop plutot que pas assez… car durant ces mois de préparation, je prends gout à ce que je fais …

L’expo a lieu 2 mois après, que je me vois déjà proposer aux photographes de poursuivre l’aventure après le Kiron Espace…ils y répondent tous positivement.

Mon ambition était de faire voyager l’expo.

C’est pourquoi ma recherche de sponsors et de relais presse est très active. 6 sponsors dont le principal : CISCOLe leader mondial des équipements réseaux décide de soutenir mon initiative.

Partenaire de poids, accompagné 4 autres 10A Consulting, OpenIP, Azlan.

Le mois de mai approche, CISCO souhaite qu’après l’expo au Kiron Espace, Silence Must Be Heard décore les murs de leur siège à Issy Les Moulineaux pendant 3 semaines.

Plus que quelques semaines… La préparation s’intensifie, J’imprime des affiches au format A3 que nous collons dans les quartiers importants de Paris, à Montparnasse, République, Bastille, Bd St Germain, Opéra, et bien d’autres..

Un groupe sur Facebook.

Une vidéo trailer pour faire monter le Buzz… Une publication dans le magazine “Chasseur d’images”… voilà nos petits moyens pour faire de cet événement un succès.

P5020269 P5020270

Des achats d’accessoires en tout genre : livre d’or, urne pour les dons, boites d’encaissement, chevalets, fils de peche…

Nous sommes à 2 semaines de l’événement, je réuni tous les photographes dans un resto japonais à Bastille..

2ème réunion de groupe, j’en profite pour présenter Elodie qui ne les avait toujours pas rencontré.

Moment convivial, agréable, les espaces attribués à chacun se décident via tirage au sort…seul Stéphane n’habitant pas à Paris ne pouvait être présent.

Ca y est, c est la semaine cruciale, le RDV est donné aux familles pour ce jeudi 6 mai…

Le 6 mai, il est 7heures…je me réveille, impatient…

C’est le Jour J… enfin…

11h…c est l heure à laquelle les uns et les autres arrivent…

Boris et Nkororai avaient reçu leur tirage le jour même…

On se voit à la salle qui au final nous paraissait plus grande..

C est le rush qui commence…il faut acheter les boissons pour le vernissage du soir…

150 bouteilles pour 450/500 personnes selon mon estimation sur les 2 grosses soirées du jeudi et samedi. Des fils de pêche…du scotch double face pour certains…

P5060274 P5060275 P5060278 P5060285

7h du soir…le premiers invités arrivent…

L’installation n’est toujours pas terminée ça y est…nous y sommes, l’expo a commencé…

Ambiance, conviviale, amicale, ça rigole, ça s’entraide, ça court dans tous les sens…

8h du soir…tout le monde met son Tee Shirt

silence must be heard-2

La salle n’est pas tout à fait terminée, mais peu importe, les gens qui viennent sont nos familles, nos amis…

Ils observent la salle, les photos qui sont sublimes 82 photos au compteur dont 6 prises lors de mon voyage à Pointe Noire durant la réalisation du film documentaire.

6 univers absolument magnifiques un premier commentaire de Serge : “C est la plus belle expo que j’ai visitée de toute ma vie…”

Je confirme, le niveau, la qualité des photos exposées est très élevé…je m attendais pas à ce que ce soit si bon.

Les univers sont différents, avec pour commencer celui de Nkorozai, situé à l’entrée, qui annonce la couleur à tous les visiteurs.

Première grande émotion, grande sensation, bon feeling…

Le voyage commence…et le chemin le plus souvent emprunté : Le mur de Nkorozai

silence_must_be_heard-16

ensuite Serge

silence_must_be_heard-13

ensuite Boris

silence_must_be_heard-8

ensuite Stéphane

silence_must_be_heard-9

ensuite Elodie

silence_must_be_heard-10

enfin Michel pour finir

silence_must_be_heard-11

Et pour ce vernissage du 6 Mai
70 personnes, familles, amis d’enfance, amis de 10 ou 15 ans…

P5080350

c était l heure des retrouvailles, le temps des souvenirs mélangé avec le temps de voyages à travers ces univers visuels qui vous emmènent ailleurs…

9h du soir, je prends la parole
5 minutes…

Les plus importantes de toutes parmi ces 8 mois de préparation et 10 jours d’expo

5 minutes durant lesquels je peux délivrer mon message…

Un message en écartant toute forme de misère, repoussant la pitié..
mais en mettant en avant des sourires, des envies, des rêves de 700 enfants …

Un discours qui donne l’envie aux personnes présentes d’acheter le catalogue en complément de l’achat de certaines photos…

Cette soirée était belle, le moment agréable tout le monde sans exception a passé un bon moment.

Le staff était réduit mais efficace constitué de ma soeur, ma belle soeur, une bénévole de l’association et moi-même.

23h, 4 ou 5 photos vendues, ce qui est une belle performance…

Je me rappelle soudainement que je n’ai pas mangé durant toute la journée…

Nous sommes tous exténués, la salle est belle, la salle est magique.

Je suis fier du travail accompli,

je souris,

pense à ma mère,

pense à l’association,

pense à cette aventure,

pense à cette réussite,

je l’ai fait.

Je suis épuisé, mais ce n est que le début…le lendemain…grosse soirée avec Pari Roller, 4000 randonneurs dans les rues de Paris pour HALTE SIDA

Je ne mangerai pas ce soir là, je décide de rentrer dormir, car le lendemain, je travaille et c est la journée mondiale des orphelins du SIDA.

Samedi 8 Mai, 2ème étape de l’expo après une pause la veille en ce qui me concerne.

Toujours aussi impatient au réveil…
j ai l impression que les heures passent trop lentement.

Afin de l’accélérer, je décide d’aller au ciné voir Iron Man 2, séance de 10h30…je n avais jamais été au ciné aussi tôt…

Les heures défilent petit à petit, exceptionnellement, la salle était ouverte qu à partir de 19h, car elle était louée pour la journée avec un engagement de la part du Kiron Espace que les photos seraient pas décrochées…

19h, catastrophe, Boris et Michel arrivent avant moi, ils m annoncent la mauvaise nouvelle les personnes ayant loué la salle se sont permises de décrocher les photos du mur de Stéphane pour pouvoir faire une projection vidéo…

Oeuvres légèrement abimées sur les coins, pas trop de dégat, je suis tendu, enervé, le plus important à ce moment là est de savoir si, au delà des photos, l’humeur de Stéphane
n’est pas trop altérée…

Ce n’est pas le cas, gros coup de pression mais ça va…

1h ….c est le temps qu il me faut pour faire descendre la pression car en plus de cet épisode, l’une de mes petites soeurs, Marie Clé, 12 ans fait un malaise…

Il fait trop chaud dans la salle… on la sort, qq invités sont là, elle prend l’air, je lui interdis de revenir, sa soeur et l’un de ses frères veillent sur elle…

Ce soir là, c est un grand soir, le staff est constitué d’une douzaine de personnes…

uniquement mes frères et soeurs qui auront réalisé un travail formidable tout au long de la soirée.

2 coins de tables au milieu de la pièce pour éviter la concentration du monde sur une seule …

2 boites d’encaissement confiés à mes 2 frères les plus costauds

Beaucoup de brochures disposées
des bons de commandes beaucoup de monde soirée à 200 personnes….

P1030808

c est intense,

c est beau,

les gens passent un agréable moment la soirée est bien organisée, les photographes sont en pleine forme, en face de ces visiteurs qu’ils ne connaissent pas pour la plupart…

200 personnes au total…

200 personnes que nous avons fait voyager…

Chaque photographe a été cité comme étant le préféré d’un groupe de personne.

C est aussi ma fierté, avoir réuni des talents différents mais qui avaient tous leur place à cet endroit là..

ce jour là… Les gouts et les couleurs… tout le monde a trouvé son univers, ses photos qui le touchait le plus…

mon discours…emporté par ma passion, mon émotion, un hommage à ma mère…
au lieu de 5, il a duré 12 minutes…

12 minutes qui m’en semblaient 3…

12 minutes extremement importantes…
mission accomplie, le message est passée, des photos ont été vendues, des catalogues aussi et des formulaires sur le parrainage récupérés par certains d’entre eux.

Cisco était présent ainsi que d’autres sponsors…
surpris pas la qualité et la beauté des photos, 2 nouveaux sponsors trouvés suite à leur visite.

Les heures passent, mes frères passent un bon moment.

La soirée était magnifique. 3 jours de suite avec une grande intensité et seulement 2 repas…pour les autres repas manqués, je me nourrissais de cacahuètes et de boissons gazeuse.

Manque de temps, chaque minute était précieuse mais si intense.

23h30, nous rentrons Boris et Michel veilleront dans la salle jusqu’à 2h du matin avec des cacahuètes…

Les photographes ont passé un bon moment…

je le sais, j’ai fait kiffer les gens durant ces 2 soirées.

Pour moi il était clair que ces 2 soirées étaient les plus importantes concernant cette expo au Kiron espace.

Le lendemain c est dimanche…

on se reposera durant cette journée d’accalmie dans la salle… quelques visites,
un livre d’or bien rempli…

Les jours défilent, les photographes veillent tous les jours en fin de journée…

Dimanche 16 Mai arrive… après 10 jours d’expo, quelques visites…

c est le décrochage… le coeur noué, dimanche 19h, je décroche la première photo.

Une belle histoire a commencé à s’écrire…mais elle n est pas finie… 3 semaines plus tard, nous exposons chez Cisco… 10 jours d’expo au Kiron Espace dans cette merveilleuse salle le Forum
plus d’une dizaine de photos vendues.

Et surtout, une merveilleuse aventure humaine.

Silence Must Be Heard

Blue Shadow

silence_must_be_heard-2

Laisser un commentaire