The Essence cover

Nos projets sont nombreux et ne cessent de grandir.

Ils fédèrent les talents et les énergies positives et nous permettent de réaliser des choses incroyables.

Chaque projet a une saveur particulière et se caractérise par des échanges et du partage.

Cependant, au fil des années, je sens qu’ils atteignent leurs limites. Ils ne me suffisent plus.

Je ressens cette impression d’inachevé.

Plus que jamais nous sommes forts et nous pouvons artistiquement tout aborder.

Je ne peux définir le Free Spirit comme un ‘simple’ collectif d’artistes dont les projets ont pour but de mettre en lumière les actions d’une association humanitaire. Cette cause a été et sera toujours noble et fera toujours partie de notre ADN.

Mais pourquoi ne pas aller plus loin ?

Nous avons le nombre, nous avons le talent, nous avons l’envie, nous avons la passion et le temps est notre allié.

J’ai fondé le Free Spirit en lui donnant cette dimension humaine.

Mais j’ai récemment compris que l’homme et la nature sont indissociables.

Nous ne pouvons pas mener un combat sur l’un de ces fronts, tout en oubliant l’autre.

 

Il y a quelques mois, je lisais des articles très intéressants sur l’activisme artistique.

Un mouvement ou une forme d’engagement qui a existé depuis longtemps.

 

Durant les périodes sombres de l’histoire des Etats Unis (périodes de la ségrégation), certaines personnes exprimaient leur révolte, leur désaccord avec les politiques en place, à travers la création artistique : le chant, la danse, la peinture…

 

De manière inconsciente, nous utilisions des armes similaires afin d’éveiller les consciences : l’Art.

 

C’est ce qu’a toujours fait le Free Spirit, sans que nous y associons un nom.

 

Avec le recul, je revendique pleinement ce que nous sommes et nous sommes assez forts pour porter notre voix le plus haut possible et participer à l’éveil des consciences en utilisant nos talents.

 

Je suis fier de notre famille artistique, comme je ne l’ai jamais été.

 

Car elle est engagée à mes côtés pour mener des combats nobles.

 

Je donnerai une nouvelle dimension à notre collectif.

Jusqu’à présent nous étions attachés à l’humain.

Désormais nous mènerons un combat sur une deuxième ligne de front : l’environnement.

 

Je me suis alors interrogé sur le combat que je souhaitais que nous menions.

 

Je ne pouvais m’empêcher de me projeter vers l’avenir.

Penser au monde que nous laisserons à nos enfants.

 

De la même manière que j’éprouve la plus grande des fiertés à l’oeuvre de ma mère qui se bat depuis presque 25 ans pour les orphelins du sida en Afrique.

 

Je souhaite que si Dieu me donne des enfants un jour, qu’ils me regardent avec les mêmes yeux que ceux que j’ai pour celle qui m’a donné la vie.

 

Nous voulons bâtir, réparer, informer, éveiller les consciences, réveiller les esprits.

 

Mon ambition : que mon équipe soit aux côtés de ceux qui mènent déjà ces combats.

 

Nous n’apportons pas de solutions aux problèmes majeurs. Nous serons au moins auprès de ceux qui ont décidé de mener des actions concrètes. L’art est notre arme.

 

Notre lutte: Le dramatique impact de l’homme sur l’environnement.

 

Voilà notre nouvelle ligne de front.

 

Je souhaite nous faire voyager partout dans le monde.

C’est là que le sujet devient nouveau pour nous.

 

Combien seront prêts à me suivre ?

L’envie ne manquera pas…

Mais je crains d’être rattrapé par une réalité économique.

 

Faire un projet artistique à Paris, en banlieue ou en proche province me parait accessible pour beaucoup…. Mais quand il s’agira d’aller à l’autre bout du monde, qui pourra assumer ?

 

The Essence Of Life… c’est le nom de notre nouveau bébé.

 

Je suis fier de lui. Fier de ce qu’il deviendra car je l’emmènerai le plus loin possible.

 

Ce projet s’articulera autour de projets de photographie artistique et de vidéos.

 

J’annonce ce projet sur Facebook. 40 personnes veulent y adhérer.

 

Tous sont conscients qu’il leur faudra faire des économies.

 

Je suis plus qu’étonné.

Etonné de voir tant de personnes me suivre dans mes projets les plus démesurés.

 

Parmi eux, je peux m’appuyer sur de véritables pilliers du Free Spirit : Kayser, Maria Amanda, Laura Galoyer la maquilleuse, Grace Almera et Sonja Saur les photographes et bien d’autres…

 

J’aime mon équipe… Elle me passionne…

 

The Essence of Life

Laisser un commentaire