coulisses0279

FUTURE prend son envol…

Au fil des semaines, c’est une véritable passion qui nous anime pour ce projet.

Bonobo dans en guise de musique de fond…’Transits’, ‘First Fire’, ‘Towers’…

FUTURE nous fait vivre ces instants où passion, énergie positive, créativité et talent se conjuguent.

C’est alors que je décide de faire franchir une nouvelle étape au projet…

A la hauteur de mes ambitions…

A la hauteur du 20ème anniversaire de l’association HS qui mérite d’être mis en lumière par un projet artistique de qualité.

Je vois les choses en grand.

Inarretable, on me pose sans cesse la question « Mais d’où te viennent toutes ces idées »…

Je n’ai jamais trouvé la réponse…

Elles me viennent lors d’une évasion au musée du louvres…

Lors d’une marche dans les rues de Paris sous la pluie ou sous un ciel bleu et dégagé…

Ou encore lors d’un trek ou d’une rando en montagne…loin de tout…loin de tout le monde…

Ou à l’inverse, seul au milieu de la foule dans les rues de Tokyo.

Nous sommes en été et je souhaite pour la rentrée 2 grandes sessions de FUTURE.

Une sur Body Language.

Une autre sur Changing Faces.

Je veux ces sessions dans un studio photo, entre 20 et 30 modèles par session, travailler avec les meilleurs talents de Paris…Les MUAs…

Les Make up Artists.

Alors que je ne connaissais pas ce terme il y a encore 6 mois…

Aujourd’hui j’ai la plus grande admiration pour les MUA. Artistes de grand talent, invisibles à nos yeux…hommes et femmes de l’ombre…Les Makeup artistes sont  pourtant aussi d’une certaine façon, au cœur du monde que nous cotoyons tous les jours.

Personne n’en a conscience et pourtant les MUAs sont omniprésents dans nos vies et marquent quotidiennement leur empreinte.

Cinéma, séries, plateau TV, photographie…

Elles/Ils sont absolument partout….

Quotidiennement…dans la rue, chez vous, dans les magazines…vous êtes témoins de leur empreinte.

Amoureux de l’art, j’ai découvert grâce à FUTURE l’étendue de leur talent.

Les Make up artists qui sont au cœur de la réussite du projet.

C’est alors que très vite je passe des annonces pour pouvoir collaborer avec plusieurs MUAs à Paris en leur présentant FUTURE.

J’espère trouver une quinzaine de MUAs pour la date du 5 Octobre.

En parallèle, je contacte les modèles avec qui j’aimerais travailler.

Je visite près de 5 studios photos dans Paris.

Je choisis en fonction des tarifs, de la capacité max de personnes pouvant être accueillies.

J’opte pour un studio dans le 11ème, convivial, accueillant dont le propriétaire m’autorise un shooting pour 30 personnes.

studio1 studio2 studio3 studio4

Il me faut ensuite investir dans un nouveau matériel.

Bamba de Jogaki m’avait parlé d’un objectif Sigma 18-35mm à F1/8 qui ferait l’affaire pour pouvoir prendre des photos de groupe en plan large.

Il me faut également un appareil qui me permette de monter en ISO. Le Nikon 5300 offre un bon rapport qualité prix et répond à mes besoins à savoir pouvoir monter à 2000 ou 4000 en ISO sans grain.

Enfin, il me faut absolument de la lumière noire de qualité.

2 projecteurs de 400Watts ainsi que 5 néons pour équiper les maquilleuses feront l’affaire.

Les semaines défilent…

Les modèles souhaitant participer au projet sont nombreux : Léa Montravers, Lou Cat, Les Deviant sisters, Bamba de Jogaki et bien d’autres répondent présents.

Par contre, il m’est plus difficile de réunir le nombre de MUAs que je souhaite.

Le makeup est leur métier et une collaboration dans un projet, aussi beau soit il, mais non rémunéré n’est pas toujours suffisant pour les convaincre.

J’arrive cependant à réunir le nombre minimum qu’il nous fait à savoir une dizaine, dont 5 du Free Spirit (Priya, Kayser, Jelly, Lucie et Mélissa).

(Lucie et Mélissa rejoindront officiellement le Free Spirit quelques semaines après mon annonce dans les réseaux sociaux).

Elles étaient tellement enthousiastes et professionnelles qu’elles souhaitaient faire un shooting test avec le maquillage UV.

Le RDV est vite pris avec 5 modèles : Marc Angel le patineur, Julia Raiz d’Abada Capoeira, Synthia une amie de PNR, Eva du Free Spirit et la jeune modèle Mia Shay.

La journée test a été un test à tous les niveaux :

Test pour Mélissa et Lucie, test pour mon Nikon D5300, test pour mon objectif Sigma et test pour le projecteur de lumière noire de 400W.

Les résultats étaient bluffant. FUTURE avait changé de niveau grâce à ce matériel de qualité.

Pour le jour du 5 Octobre, je prévois une journée entière de shooting.

Je surestime probablement ma capacité à shooter une quinzaine de modèles en 1 seul jour.

Jusqu’à présent, nous avions fait des journées à 5 modèles max qui se terminaient à des heures tardives…

Alors 15 modèles…

Peu importe… je suis conscient que mon coté ‘on fonce et on verra après’ est une qualité mais également un défaut.

Pour cette session je confie une tache à chaque membre de l’équipe Free Spirit.

La magie de ce projet ne réside pas dans mes simples idées, mais au contraire, dans la capacité du collectif a travaillé ensemble.

J’apprécie le fait de laisser un espace de créativité à chacun des membres de l’équipe.

Je pars du principe que chacun renferme un talent, quelqu il soit et que celui-ci a toute légitimité pour s’exprimer.

Kayser, Priya, Diane, Jelly, Lucie et Mélissa seront au maquillage.

Je confie le rôle de chef de projet à Eva. Son sens de l’organisation, de la gestion des Hommes et sa fermeté seront un atout essentiel et garantira la réussite de cette journée.

Je la contacte et je lui explique que nous serons tous sous sa responsabilité.

A Best Of, notre architecte, je lui confie la responsabilité de réaliser un arbre humain…projet qui m’est venu à l’esprit durant l’été et dont la mise en œuvre pourra être parfaitement gérée par lui.

Nous serons 35 le jour J.

Je n’ai jamais organisé un évènement avec autant de personnes sous ma responsabilité.

Nos expos photos ont réuni 200, 300 personnes durant les vernissages mais je devais gérer une équipe de quinzaine personnes maximum.

35 ….

Cela ne me fait absolument pas peur et Eva sera mon bras droit.

Je lui fais une confiance aveugle pour gérer tout le monde.

Cependant, une réunion de préparation s’impose.

Le RDV est pris au Jardin du Luxembourg quelques jours avant le jour J.

Aline, Mélissa, Lucie, les Silotia, Laura, Eva, Best Of, Sirode, Bamba étaient présents ainsi qu’une nouvelle, Sandrine qui m’avait contacté la veille.

coulisses0255 coulisses0256 coulisses0261 coulisses0263

Sandrine revenait de San Francisco après un séjour de 2 ans là-bas.

Elle avait découvert FUTURE la veille via Caroline D. avec qui elle était amie.

Enthousiaste, amoureuse de l’art, elle m’avait contacté pour me faire part de sa passion pour notre projet.

Sa bonne humeur m’avait contaminé et je l’ai donc naturellement invité à venir à notre réunion.

Jardin du Luxembourg, ciel dégagé…l’énergie est bonne pour ces 2h que nous passerons ensemble.

J’explique à chacun le déroulement de la prochaine journée.

Les questions étaient nombreuses, c’était interactif ce qui laissait à penser qu’ils trouvaient un réel intérêt à ce qu’on était en train de préparer.

J’avais emmené 1 escarbot et des tabourets pour que Best Of puisse construire son arbre en toute liberté en fin de réunion.

C’est alors qu’il se met à l’œuvre.

Nous nous mettons sous sa direction pour ce qui constituera je l’espère un beau tableau quelques jours plus tard.

Best Of entre dans une phase de réflexion.

Il utilise 8 modèles pour constituer son arbre. Les modèles étaient répartis de manière bien précise.

Leurs bras seraient utilisés pour symboliser les branches.

Quelques modèles en guise de racine et 1 ou 2 modèles en guise de tronc.

Le peu de tabourets dont nous disposions étaient finalement suffisant.

Ce n’est que l’entrainement et pourtant je trouve l’arbre qui se dessine sous mes yeux, magnifique.

Ce sera une réussite le jour J…J’en suis certain…

Les jours défilent…

Le 5 Octobre approche.

J’ai acheté plusieurs maquillages de manière à ce que chacun des MUA soit autonome et indépendant.

Peinture corporel, gel pour les cheveux UV, paillettes fluo, rouges à lèvre fluo et vernis, toiles et tulle fluo… voici la liste des accessoires et des outils de travail pour nos artistes.

Je suis prêt psychologiquement.

Je change mes plans légèrement.

Je confie à Nkorozai, membre du Spirit depuis l’origine, la tache de photographier également des modèles.

Il fera des portraits uniquement.

Je recrute Sandrine dans le Free Spirit, car son état d’esprit colle parfaitement avec le notre malgré son manque de confiance en elle et la pression qu’elle se met inutilement dans des contextes où nous faisons pourtant des choses pour le fun.

Sandrine prendra la caméra et sera en charge de filmer les coulisses.

Je lui donne aussi un rôle de Directrice artistique. Je lui confie la responsabilité de constituer les poses lors des shooting de groupe. Je lui donne carte blanche.

Karine, membre de mon groupe de capoeira sera également parmi nous et nous aidera sur différents sujets.

Jusqu’au dernier jour, la liste des présents n’était toujours pas finalisée.

La veille au soir à 23h, je gérai encore des annulations, des modèles de remplacement…

Quelques heures avant, j’installais les lumières, le matériel avec Eva et Sandrine.

La thématique principale étant Body Language, j’avais envoyé à l’avance une dizaine de poses que chaque modèle devait exécuter, en complément de 10 poses que je leur demandais de faire (issues de leur propre imagination).

Cela leur permettait aussi d’apporter leur touche de créativité.

Jour J…

J’avais donné RDV à 8h30/8h45 près du studio.

Je pensais arriver en 1er.

En arrivant sur les lieux, ils étaient près d’une douzaine, ce qui illustrait leur enthousiasme pour cette journée et ce projet.

Je confie la caméra à Sandrine, le 2ème appareil photo à Nkorozai…nous attendons quelques minutes puis direction le studio.

Tout le monde est de bonne humeur et découvre avec un large sourire le lieu de notre shooting.

J’attends quelques minutes que les gens s’habituent au lieu.

La musique de fond que je veux pour cette journée est choisit : Bonobo, Bliss, Emma Louise.

D’ailleurs j’avais prévu de tourner un clip avec quelques danseuses présentes aujourd hui : Hanka, les Deviant sisters, Lou Cat sur un son de Bliss.

Je réunis tout le monde.

Je leur demande de s’assoir.

Je souhaite que chacun plonge dans un état zen, de calme et de sérénité.

Dans le cadre du Free Spirit, nous ne savons pas travailler autrement que dans la bonne humeur et le calme. Il n y a pas de stress chez nous. Il n y a pas de stress avec nous.

Que nous soyons 10 ou 100, peu importe…

Tout le monde est assis…

Eva est seule debout à mes côtés.

J’avais prévu un discours qui devait durer 5 minutes…

Il en a duré 20…

Je présente l’équipe et je rappelle la raison de notre présence à tous ce jour.

Je remercie chacun d’entre eux pour leur présence.

Un mot pour les absents du Free Spirit, Diane, VJ, Etre Humus.

Je demande à Eva de prononcer les derniers mots…

Puis…

C’est officiel…

La journée commence….

Eva installe les binômes Modèle/MUA dans leur espace réservé.

Avec Best Of et Karine, nous assurons une partie de la logistique.

Nous veillons à ce que touts se passe bien.

Je souhaite que les MUAs, à qui j’avais donné carte blanche, travaillent dans les meilleures conditions.

2 coiffeuses étaient également présentes avec nous : Marie de Besses et Noémie Tracol.

J’avais rencontré cette dernière lors d’un autre projet Free Spirit.

Best Of était en charge de réaliser l’arbre…

Je demande à Karine si elle accepte de gérer sa décoration en fonction des saisons sachant qu’elle avait des voiles fluo à sa disposition. Elle accepte.

Je demande également à Best Of de gérer la composition des groupes et leurs poses sur le spot de Nkorozai.

Nous aurons donc 2 directeurs artistiques lors de cette journée : Sandrine et Best Of.

Tout le monde est installé et à son aise.

J’avais prévu sandwitchs et boissons pour le déjeuner pour tout le monde.

L’espace photo n’est pas très large pour Nkorozai et moi mais on s’en contentera.

Nous avons 30 minutes de retard à cause de mon trop long temps de parole.

J’estime qu’il faudrait 2h max pour chaque maquilleuse pour chaque modèle.

Je passe à travers les espaces de travail et je suis admiratif de ce qui se dresse sous mes yeux.

Sirode fait un travail remarquable avec 2 des danseuses du Deviant sisters, groupe auquel elle appartient aussi.

Laura travaille sur Bamba et nous prépare un bodypainting époustouflant.

Lucie est celle qui a eu l’idée la plus originale en créant la sirène du futur avec Léa.

Aline travaille avec Caroline, membre de la même association de capoeira que moi. Aline fait un choix artistique qui la distingue des autres en partant sur des lignes droites.

Jelly travaille avec Hanka. Son talent n’est plus à démontrer, je suis bluffé par chacune de ses orientations artistiques.

Priya travaille avec Leila et Cindy avec un style qui lui est propre et dont je suis le premier admirateur.

Kayser se surpasse avec Florian en mêlant univers de tron et un rappel à la nature.

Marie et Noémie travaille chacune sur différents modèles.

Il est midi, les premiers modèles arrivent.

J’avais prévu 10minutes par modèle en solo, jusqu’à 15h, puis shooting de groupe, shooting de l’arbre, vidéo de la chorégraphie des danseuses et démo de capoeira. C’était mon programme…

Best Of est aux commandes sur mon spot pour s’assurer que les modèles exécutent bien les poses que je leur avais proposées.

Certaines poses étaient effectivement difficiles à mettre en œuvre.

Chacun pouvait faire celle qui lui convenait.

Les minutes défilent à une vitesse grand V.

Les modèles font un travail exceptionnel.

Les maquilleuses et coiffeuses ont fait un travail remarquable.

On instaure une rotation des modèles entre les 2 spots de photos pour créer une vraie dynamique et éviter les temps d’attente trop longs.

Certains modèles sont plus à l’aise que d’autres mais peu importe.

Chacun donne le meilleur de lui-même.

Puis le shooting des groupes arrive…

Sandrine et Best Of sont désormais aux commandes et nous nous mettons tous à leur disposition.

Ils guident les lumières, les poses, font les sélections des modèles qu’ils souhaitent sur les photos.

Best Of se sent très à l’aise dans son rôle, Sandrine se met une grosse pression pour ne pas me décevoir et être à la hauteur de la mission que je lui ai confié.

Je dépense alors de l’énergie pour la contenir, la rassurer et gérer le stress qu’elle se met inutilement.

C’est la 1ere fois qu’elle travaille avec nous et n’a pas encore l’habitude de nos séances sans stress et sans tension.

Je suis admiratif du travail qu’elle fait et je regrette de ne pas lui avoir assez dit à cet instant car cela l’aurait probablement mise plus à l’aise et en confiance.

Trop concentré sur mon spot, je ne vois pas le travail que réalisent Best Of et Nkorozai derrière moi. Peu importe, je leur fait une confiance…

Le shooting de groupe se termine…

Je ressens une certaine fatigue…

On passe à l’arbre…

Best Of et Karine ont les clés de la maison.

Eva est toujours dans son rôle de dirigeante de la session et l’assume très bien.

1 arbre…

4 saisons…

Best Of et Karine donnent le meilleur d’eux même.

Mon arbre préféré est celui d’hiver (l’arbre nu). Il est sublime, fantastique.

C’est celui qui avait été préparé en amont.

Il est nu, froid, beau et bleu….

Je suis cependant très fier de ce que Karine a réalisé concernant les autres saisons.

Son temps de préparation était très limité,

Je l’ai prévenu ce jour même dans nouveau rôle.

Cette tâche plus les différentes taches de la journée qui consistaient pour elle à nous apporter son aide…lui laissait encore moins de temps pour la décoration de l’arbre en fonction des saisons.

Et pourtant, elle a fait le travail en donnant le meilleur d’elle-même.

Puis la journée se termine…

Les uns et les autres sont fatigués mais leur enthousiasme reste intact.

Ça sent la fin…

Je retiens encore les danseuses et les capoeiristes pour les vidéos…

Le studio se vide…

Tout devient plus calme…

Une dernière phase de concentration…

Bliss – Absence of Fear…

Puis…

La magie…

La magie sous nos yeux pour ceux qui sont restés…

La magie des mouvements des Deviant sisters, Hanka et Lou cat…

Quelque chose est en train de se passer…

La musique nous berce…

Leur danse nous transporte…

Vers d’autres époques….

Leur performance est belle…sublime….

Sous lumière noire….

Le temps est passé si vite…

Nous avions quitté la réalité…pour un monde imaginaire et magnifique.

La journée s’achève et le temps nous manque pour tourner la vidéo de capoeira…

Ce n’est que partie remise…

Bamba et moi nous donnons RDV pour une session spéciale Jogaki.

Body Language s’achève…

La journée était comme je les aime…

De l’énergie positive et de la créativité pour réaliser quelque chose de beau…

coulisses0279

Laisser un commentaire